RDC Tourisme et bons coins : Parc National de Virunga

Le Parc national des Virunga, jadis Parc Albert, est le plus ancien parc national de la République démocratique du Congo et d’Afrique. Créé en 1925, il est très riche par sa faune et sa flore1. Des traces d’okapis y ont par ailleurs été récemment observées2. Le parc est situé dans l’est de la République démocratique du Congo et couvre en partie les montagnes des Virunga, près du Rwanda et de l’Ouganda. Il présente l’une des densités de population les plus élevées d’Afrique, avec plus de 400 hab./km2. En 1979, il est consacré patrimoine mondial pour son exceptionnelle biodiversité3. Il est également désigné site Ramsar depuis 19964. Le directeur actuel est le prince Emmanuel de Merode.

Parc national des Virunga

 

Vghfw70v 1

 

S’étendant sur 790 000 ha, le parc des Virunga présente une diversité d’habitats incomparable, allant des marécages et des steppes jusqu’aux neiges éternelles du Rwenzori, à plus de 5 000 m d’altitude, en passant par les plaines de lave et les savanes sur les pentes des volcans. Quelque 20 000 hippopotames fréquentent ses rivières, le gorille de montagne y trouve refuge, et des oiseaux en provenance de Sibérie viennent y passer l’hiver.

Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le Parc National des Virunga se distingue par sa chaîne de volcans actifs et la richesse de sa diversité d’habitats qui surpasse celle de tout autre Parc africain, avec sa gamme de steppes, savanes et plaines de lave, marécages, basses terres et ceintures forestières afromontagnardes jusqu’à sa végétation afro-alpine unique et aux champs de glace des monts Rwenzori dont les pics culminent à plus de 5 000 m. Le site inclut les massifs spectaculaires des Rwenzori et des Virunga qui abritent les deux volcans les plus actifs d’Afrique. La grande diversité des habitats a donné lieu à une biodiversité exceptionnelle, notamment des espèces endémiques et des espèces rares et mondialement menacées comme le gorille de montagne.

Critère (vii) : Le Parc National des Virunga offre certains des paysages de montagne les plus spectaculaires d’Afrique. Les monts Rwenzori aux reliefs tourmentés, avec leurs sommets enneigés, leurs falaises et leurs vallées abruptes, et les volcans du massif des Virunga couverts d’une végétation afro-alpine de fougères arborescentes et de lobélies, et leurs pentes couvertes de forêts denses, sont des lieux d’une beauté naturelle exceptionnelle. Les volcans, qui manifestent leur activité par des éruptions à intervalles réguliers de quelques années, constituent les formes terrestres dominantes de ce paysage exceptionnel. Le Parc présente plusieurs autres panoramas spectaculaires comme les vallées érodées des régions de Sinda et d’Ishango. Le Parc abrite aussi d’importantes concentrations de faune sauvage, notamment des éléphants, buffles et cobs de Thomas, et la plus forte concentration d’hippopotames d’Afrique, avec 20 000 individus vivant sur les berges du lac Edouard et le long des rivières Rwindi, Rutshuru et Semliki.

Critère (viii) : Le Parc National des Virunga est situé au centre du Rift Albertin, lui-même dépendant de la Vallée du Grand Rift. Dans la partie sud du Parc, l’activité tectonique due à l’extension de l’écorce terrestre dans cette région a fait émerger le massif des Virunga, composé de huit volcans, dont sept sont situés totalement ou partiellement dans le Parc. Parmi eux figurent les deux volcans les plus actifs d’Afrique – le Nyamuragira et le Nyiragongo tout proche – responsables à eux seuls des deux cinquièmes des éruptions volcaniques historiques sur le continent africain et qui se caractérisent notamment par l’extrême fluidité de leurs laves alcalines. L’activité du Nyiragongo a une importance mondiale en tant que témoignage du volcanisme d’un lac de lave : le fond de son cratère est en effet occupé par un lac de lave quasi permanent, qui se vide périodiquement avec des conséquences catastrophiques pour les communautés locales. Le secteur nord du Parc inclut environ 20 % du massif des monts Rwenzori – la plus vaste région glaciaire d’Afrique et la seule chaîne de montagnes véritablement alpine du continent. Il jouxte le Parc National des Monts Rwenzori en Ouganda, classé au patrimoine mondial, avec qui il partage le Pic Marguerite, troisième sommet d’Afrique (5 109 m).

 

29511391 2336796889679424 971829755902417787 n copie

Critère (x) : En raison de ses variations d’altitude (de 680 m à 5 109m), de pluviométrie et de nature de sols, le Parc National des Virunga possède une très grande diversité de plantes et d’habitats qui le mettent au premier rang des Parcs Nationaux africains pour la diversité biologique. On a identifié plus de 2 000 plantes supérieures, dont 10 % sont endémiques au Rift Albertin. Les forêts afromontagnardes représentent environ 15 % de la végétation. Le Rift Albertin abrite aussi plus d’espèces de vertébrés endémiques que toute autre région du continent africain et le Parc en possède de nombreux exemples. Le Parc abrite aussi 218 espèces de mammifères, 706 espèces d’oiseaux, 109 espèces de reptiles et 78 espèces d’amphibiens. Il sert aussi de refuge à 22 espèces de primates, dont trois espèces de grands singes – le gorille de montagne (Gorilla beringei beringei), le gorille des plaines de l’Est (Gorilla beringei graueri) et le chimpanzé de l’Est (Pan troglodytes schweinfurthi), et à un tiers de la population mondiale de gorilles de montagne. Les zones de savane du Parc abritent une population diverse d’ongulés et la densité de biomasse de mammifères sauvages est l’une des plus hautes de la planète (27.6 tonnes/km²). Parmi les ongulés, on trouve certains animaux rares comme l’okapi (Okapi johnstoni), endémique à la République Démocratique du Congo (RDC), et le céphalophe rouge (Cephalophus rubidus), endémique aux monts Rwenzori. Le Parc comporte aussi d’importantes zones humides essentielles pour l’hivernage de l’avifaune paléarctique.

Intégrité

Le parc est caractérisé par une mosaïque d’habitats extraordinaires qui s’étendent sur 790 000 ha.  Le bien est clairement délimité par l’ordonnance de 1954. Les richesses y sont bien protégées malgré les défis économiques et démographiques dans sa périphérie.

Le parc renferme deux couloirs écologiques hautement importants car ils relient respectivement les différents secteurs : le couloir de Muaro relie le secteur de Mikeno au secteur Nyamulagira, la côte ouest relie le secteur nord au secteur centre du massif des Virunga.  La présence du Queen Elizabeth National Park, aire protégée contigüe en Ouganda, constitue également un couloir écologique terrestre reliant les secteurs centre et nord. Enfin le lac Edouard constitue un couloir aquatique important.

 

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Rtx1m6m3 1 2 730 419

Emmanuel Demerode, Directeur provincial de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et Chef de Site du Parc National du Virunga

 

Le bien est au bénéfice d’un statut de Parc national depuis 1925. Son autorité de gestion est l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), organisme qui a perdu de nombreux agents morts en service. Le parc se heurte à des problèmes de gestion.

Pour assurer la pérennité du bien, le parc doit être géré sur des bases scientifiques et disposer d’un plan de gestion qui faciliterait, entre autre, une meilleure délimitation des différentes zones. Une surveillance renforcée assurerait l’intégrité des limites du parc. Elle réduirait le braconnage, la déforestation, et la pression sur les ressources piscicoles (qui risquent de s’accroître), activités notamment de groupes armés isolés. A cet effet, le renforcement des effectifs et de l’équipement disponibles ainsi que de la formation du personnel du parc sont primordiaux.

L’amélioration et le renforcement des infrastructures administratives et de surveillance contribueraient à réduire la pression sur les espèces rares et menacées comme les gorilles de montagne, les éléphants, les hippopotames et les chimpanzés. Vu la croissance démographique humaine importante, l’établissement de zones tampons dans tous les secteurs s’avère indispensable et urgent. Une autre priorité est celle d’établir un Fonds fiduciaire qui permettrait de garantir des ressources suffisantes pour la protection et la gestion de la propriété à long terme.

La promotion d’un tourisme localisé et contrôlé pourrait accroître les recettes et contribuer à un financement régulier pour le maintien du bien.

whc.unesco.org

 

Guce thumb copie 1

Bukima camp

 

Les animaux dans le parc des Virunga

Telechargement 26

Le Parc possède une grande diversité de paysages. Il présente donc une faune très variée.

En quelques chiffres, le parc du Virunga ce sont :

  • 218 espèces de mammifères, dont 22 espèces de primates (singes)
  • 706 espèces d’oiseaux
  • 9 espèces de reptiles (serpents, lézards, tortues…)
  • 78 espèces d’amphibiens (grenouilles, crapauds…)

Parmi les 22 espèces de primates, on trouve 3 espèces de grands singes – le gorille de montagne, le gorille des plaines de l’Est et le chimpanzé de l’Est.

Dans les zones humides

Les marécages sont aussi un endroit important pour de grands voyageurs qui viennent y trouver refuge. En effet, chaque année, d’étonnants oiseaux en provenance de Sibérie viennent y passer la saison hivernale avant de reprendre le chemin de la migration.

Le cas des hippopotames :
Les rivières sont aussi des zones riches en biodiversité. Tu as appris que l’on y trouve de nombreux hippopotames, des animaux féroces et très territoriaux, qui vivent une grande partie de la journée dans l’eau, pour se protéger du soleil et de la chaleur. Ils sont végétariens, mais les mâles sont dotés de canines particulièrement longues et impressionnantes dont ils se servent pour se battre.

Le savais-tu ? : Pour éviter de boire la tasse lorsqu’ils mettent la tête sous l’eau, les hippopotames sont capables de contracter leurs narines pour les fermer.
Ils sortent de l’eau à la tombée de la nuit, pour rejoindre leur pâturage habituel et manger délicatement les herbes (il les cueille du bout des lèvres).
Croiser un hippopotame est très dangereux, car il n’aime pas voir des intrus sur son territoire.

Dans les plaines

On y trouve une végétation plutôt sèche, de grandes herbes et de quelques arbres éparpillés. C’est le territoire des gorilles des plaines, qui comme leurs coussins des montagnes, vivent en groupes familiaux très soudés.

On y rencontre aussi un animal très célèbre et étonnant : l’éléphant d’Afrique.
Il s’agit du plus gros herbivore terrestre et il est capable de parcourir de grandes distances pour trouver de l’eau et de la nourriture. Il arpente la savane en hordes familiales soudées, menées par des matriarches* respectées et expérimentées (*femelles plus âgées).

Petite astuce : Comment reconnaître un éléphant d’Afrique d’un éléphant d’Asie ?
L’éléphant d’Afrique est un peu plus gros, ses oreilles sont plus longues et plus grandes que son cousin. Il est aussi moins poilu, et mâles comme femelles portent fièrement des défenses.

Les prédateurs

Dans les plaines du parc des Virunga, on rencontre aussi des prédateurs.
Intéressons-nous à l’un d’entre eux, un félin élégant : le serval.

Le serval
Il peut mesurer jusqu’à 66 cm de haut et peser jusqu’à 26kg pour les mâles.
Ses principales caractéristiques : une allure très particulière avec ses longues pattes, son long coup et ses grandes oreilles arrondies.
Son pelage est plutôt clair, et comporte de plus ou moins nombreuses taches qui ressemblent à son cousin le léopard. Il fait partie des félins qui comme le chat, peuvent ronronner.

Le savais-tu ? : Les scientifiques ont récemment découvert que ce félin de taille moyenne aurait un ancêtre commun avec le lion.

Dans les forêts montagneuses

29432894 1641382329261951 5677910985693294338 n 2

Le gorille des montagnes
Le gorille des montagnes est une espèce très rare, et près d’1/4 des gorilles des montagnes du monde vivent dans les forêts montagneuses du parc des Virunga.
Le parc des Virunga représente donc un refuge capital pour la survie des gorilles de montagne, une espèce aujourd’hui en grand danger d’extinction.
Rends-toi sur sa fiche spéciale pour en savoir plus sur lui.

 

L’okapi

Wilfried nzouka copie 2
Parmi les animaux rares qui vivent dans les forêts du parc, on croise l’étrange okapi.
Le plus étrange chez lui est son allure, car il semble être un mélange entre le zèbre, le cheval et l’antilope.
Il est endémique à cette région de la République Démocratique du Congo. Ce ruminant discret appartient à la famille des girafes, dont il partage la démarche caractéristique : l’amble, les deux pattes du même côté en ensemble. Il vit en solitaire, sous le couvert des forêts. Il retrouve ses congénères uniquement à la saison des amours. Rends-toi sur sa fiche spéciale pour en savoir plus sur lui.

 

Vghfw70v 2

Le cobe à croissant, ou antilope sing-sing

 

Xnsp2x4c

Cobe de buffon, cette antilope est une des plus fréquente dans le parc national de Virunga.

Xnsp2x4c 1

 

Echa

 

 

Vghfw70v 3

 

 

29511391 2336796889679424 971829755902417787 n

 

 

17155567 1291161047617416 8846367795038694107 n copie 2

 

 

Echa2 1

 

 

23674670 2020722878147020 3683724168862054972 o 1

Secteur Mikeno lodge

 

23674670 2020722878147020 3683724168862054972 o 2

Les Monts Ruwenzori

 

QUE VOUS OFFRENT LES VIRUNGA?

 

Visite des gorilles de montagne

Lit 5

 

Toutes les excursions sont guidées par des gardes du parc et débutent aux postes de patrouille de Bukima, Kakomero ou Jomba. Les touristes qui ne résident pas au lodge partiront probablement de Kakomero qui est à une heure de voiture de Goma. Les excursions au départ de Kakomero demandent habituellement 2 à 3 heures de marche, quelle que soit la direction : cela dépend de l’endroit où les gorilles ont passé la nuit précédente et de la difficulté du terrain. Les touristes qui resident au Mikeno Lodge commenceront probablement leur excursion à Bukima, qui est à une heure de route de Rumangabo. Ceux qui viennent d’Ouganda en franchissant la frontière peuvent choisir de commencer leur excursion aux gorilles au poste de patrouille de Jomba. Le temps de marche à partir de ces points de départ peut aller de 30 minutes à deux heures, dans toute direction, ici encore en fonction de l’endroit où les gorilles ont passé la nuit précédente et de la difficulté du terrain.

Le permis de visite aux gorilles coûte par jour: (TVA de 16% incluse)
Adulte [international] : $465 USD
Adulte [congolais] : $174 USD

RÉSERVEZ MAINTENANT  si vous êtes prêt

Capture 41

 

Chimpanzés à Tongo

451c79f151019871ebc06b486de3cff5 oil companies animal welfare 3

 

Situé dans le sud-ouest du Parc National des Virunga, Tongo est une île forestière unique qui abrite une petite population de chimpanzés. La forêt couvre une butte volcanique qui s’est formée au cours d’une éruption du volcan Nyamulagira, il y a quelque 300 ans.

 

Le permis de visite des chimpanzés de Tongo coûte par jour: (TVA de 16% incluse)
Adulte [international]: $116
Adulte [congolais]: $40

RÉSERVEZ MAINTENANT  si vous êtes prêt

Escalade du volcan Nyiragongo

451c79f151019871ebc06b486de3cff5 oil companies animal welfare 4

 

Le Nyiragongo est un magnifique stratovolcan qui possède le lac de lave le plus grand du monde. Le bas des pentes boisées du volcan abrite toute une variété d’animaux dont des chimpanzés, des singes et des guibs harnachés. Le sommet du Nyiragongo est en grande partie dénudé de toute végétation et souvent saupoudré de neige. Du bord du cratère, les visiteurs peuvent apercevoir le lac de lave en agitation constante et voir et entendre les gaz brûlants qui explosent dans une mosaïque de lave en fusion. Même s’il est prévisible et donc sûr pour les touristes, le Nyiragongo est très redouté pendant ses éruptions. Étant donné leur forte concentration en silice, les coulées de lave du Nyiragongo sont extrêmement fluides. Pendant l’éruption de 2002, la vitesse de certaines coulées de lave a été mesurée à 100 km/h (62 mph) et plusieurs ont atteint le lac Kivu.

Permis d’excursion au Nyiragongo: (all prices include permit, accommodation in the summit huts, TVA de 16% incluse)
Adulte [international]: $255
Adulte [congolais]: $52
Enfant <15 années [international]: $110
Enfant <15 années [congolais]: $29

RÉSERVEZ MAINTENANT  si vous êtes prêt

Excursion et escalade du Ruwenzori

 

451c79f151019871ebc06b486de3cff5 oil companies animal welfare 5

Le Parc National des Virunga offre aussi des excursions spectaculaires vers le mont Ruwenzori, dans le nord du parc. Connus aussi sous le nom de Montagnes de la Lune, les sommets du Ruwenzori atteignent jusqu’à 5 109 mètres (16 761 pieds) et présentent les plus vastes glaciers restants du continent africain. Ceux qui font de la randonnée et escaladent le Ruwenzori se trouveront face à des paysages d’une variété stupéfiante, comme des forêts de bambous, des prairies alpines, des lacs et des sommets couverts de neige. La flore et la faune y sont tout aussi diverses. Des éléphants de forêt, des okapis, des chimpanzés et d’innombrables espèces d’oiseaux ont fait du Ruwenzori leur cadre de vie. Le meilleur climat sur le Ruwenzori s’observe normalement de janvier à la mi-mars et de juin à fin août.

Permis pour le Ruwenzori: (TVA de 16% incluse)
Adulte [international]: $232
Adulte [congolais]: $81

RÉSERVEZ MAINTENANT  si vous êtes prêt

CONTACTS

451c79f151019871ebc06b486de3cff5 oil companies animal welfare 8

Office du Tourisme du Parc National des Virunga
Boulevard Kanya Mulanga
Goma, DRC

visit@virunga.org
+243 99 1715401

 

Wilfried nzouka copie 3

 

28795340 1957257457925132 6735439701938846220 n copie 1

 

24174398 2026646557554652 478699143016061335 n

 

 

29511391 2336796889679424 971829755902417787 n copie 1

 

 

451c79f151019871ebc06b486de3cff5 oil companies animal welfare 2

 

 

Guce thumb

 

 

Lit 5

 

 

P2

 

 

P1

 

17155567 1291161047617416 8846367795038694107 n copie 3

 

Vous pouvez suivre ces videos qui donnent tout le complément avec sons et images :

Volcan Nyiragongo

Neige dans le massif de Ruwenzori

A partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.