RDC Diplomatie : Accord sur la réouverture de la Maison Schengen à Kinshasa

La République Démocratique du Congo et le Royaume de Belgique ont conclu ce vendredi 22 février 2019 un accord visant la réouverture de la Maison Schengen.

Accord congolo-belge pour la réouverture de la Maison Schengen à Kinshasa

La République démocratique du Congo (RDC) et la Belgique ont signé vendredi à Kinshasa un « accord en vue de la réouverture de la maison Schengen », une sorte de consulat de l’Union européenne géré par la Belgique pour traiter les demandes de visas des ressortissants congolais au nom de 17 pays du Vieux-Continent.

Cet accord a été signé par le conseiller spécial en matière de sécurité du nouveau président Félix Tshisekedi, François Beya Kasonga, et le chargé d’affaires ad interim belge en RDC, Philippe Bronchain, selon un communiqué parvenu à l’agence Belga.

L’accord prévoit l’ouverture au sein de l’ambassade de la Belgique un guichet spécial de traitement dédié aux officiels congolais détenteurs de passeports diplomatiques;

L’accord donne la possibilité aux ambassades des pays européens d’accorder des visas schengen aux détenteurs des passeports diplomatiques;

La maison Schengen est censée ouvrir ses portes endéans les “10 jours ouvrables” après la formalisation de cet accord, étc.

Lors d’une rencontre avec les ambassadeurs accrédités à Kinshasa, le président de la république, Félix Tshisekedi, avait annoncé avoir « instruit » la partie congolaise de « finaliser rapidement » les discussions pour la « réactivation » de la Maison Shengen.

Le gouvernement congolais est représenté par le conseiller spécial du chef de l’État en matière de Sécurité, François Beya (ex-patron de la DGM) et l’Union européenne quant à elle, par le chargé des affaires a.i de l’ambassade de la Belgique, Philippe Bronchain.

Fin janvier 2018, la RDC avait demandé aux Etats de l’espace Schengen de mettre fin aux accords internes de représentation en vigueur et de démanteler le dispositif mis en place au travers de la Maison Schengen Kinshasa. Cette décision du gouvernement congolais faisait suite à la réorientation de l’aide du gouvernement belge aux organisations non-gouvernementales au détriment de celui-ci.

Tenez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.